Slobonda Narodna Misija

Isukrst juče je i danas onaj isti i u vijek.

Jezik

Druge zemlje

Vision 7000 / Ewald Frank

7. Action Surnaturelle De Dieu




L’incarnation du Sauveur fût une action surnaturelle de Dieu dans le domaine naturel. Marie naquit dans ce monde de la même manière que tout autre être humain, et elle aussi eut besoin du salut. Tout simplement, elle avait été choisie par Dieu pour être un vase terrestre dans lequel la Semence divine fût placée afin que la Parole puisse devenir chair. Marie eut besoin elle-même de faire une expérience de salut, et c’est pourquoi le jour de Pentecôte, elle se trouvait dans la chambre haute à Jérusalem parmi les 120 qui expérimentèrent le baptême du Saint-Esprit, expérience qui fait partie du salut (Act. 1.14; et autres).

Dieu n’a qu’une manière de sauver, et c’est toujours en rapport avec la foi dans la Parole promise. Marie crut le message divin apporté par l’ange Gabriel, et elle dit: “Voici l’esclave du Seigneur qu’il me soit fait selon ta parole” (Luc 1.38). C’est de cette manière que la Parole est devenue chair et que le Fils de Dieu est né. De la même manière, tous les hommes et toutes les femmes doivent croire le message divin, se mettre à disposition de Dieu et recevoir en eux-mêmes la Parole de promesse. C’est uniquement de cette manière que peut naître en eux une vie divine, opérée par l’Esprit, au travers de la nouvelle naissance. Après la fondation surnaturelle de l’Eglise du Nouveau Testament par l’effusion du Saint-Esprit le jour de Pentecôte, Marie n’est plus mentionnée, même pas une seule fois, jusqu’à la fin de la Bible, que ce soit par Pierre, Jean, Jacques, où même Paul et d’autres. Elle avait simplement accompli la tâche qui lui avait été confiée. Dès lors il ne s’agit plus que de Jésus, le Christ, le seul Sauveur, le seul Médiateur et Intercesseur. La “Mariologie” est tout à fait étrangère à la Bible et se trouve opposée à Jésus-Christ.

Quand à l’esprit, Jésus-Christ était Dieu, quand à la chair, Il était homme. Il était absolument saint et sans péché et c’est pourquoi Il pût prendre sur Lui-même tous les péchés de chacun de nous, et mourir à notre place. Par Son Sang, dans Lequel se trouvait la vie divine, Il a accompli la réconciliation et apporté à tous le pardon. Cependant, seuls ceux qui croient cela peuvent l’expérimenter. Une pleine expiation et le parfait salut de l’âme, de l’esprit et du corps ont été ainsi accomplis en Lui. Par Sa résurrection au troisième jour, l’oeuvre de délivrance a été divinement couronnée et légitimée. La mort, l’enfer et le diable ont été vaincus, et le Seigneur ressuscité est le véritable vainqueur de Golgotha. Après Sa résurrection Il est apparu à Ses disciples pendant quarante jours et Il les a enseignés au sujet du Royaume des cieux (Act. 1.3). Et c’est ensuite sous leurs yeux qu’il est monté au ciel (Luc 24.50,51). Ces réalités divines sont pour tous les croyants bibliques l’ancre inébranlable de leur âme. C’est dans Sa résurrection que nous avons le fondement de la résurrection de tous les Siens; c’est dans Son ascension que nous avons la certitude d’être enlevés dans notre Patrie céleste pour être auprès de Lui.

Le Dieu Tout-Puissant a préparé avant la fondation du monde un Royaume éternel destiné à Ses fils et Ses filles. Il était impossible que la faillite des hommes puisse rendre irréalisable le plan de Dieu et le rendre vain, Il en résulta une interruption momentanée que Dieu avait déjà prévue. L’humanité, qui s’était élevée de sa propre volonté contre Dieu et s’était ainsi placé sous l’autorité de Satan, a été rachetée et ramenée par le Seigneur sans qu’elle n’y soit pour rien. Le salut est à la fois une réalité historique aussi bien qu’une réalité de l’histoire du salut. C’est par l’Evangile que le message divin qui réjouit et libère les âmes est apporté aux hommes. En lui se trouve compris tout ce que la grâce de Dieu nous offre. A cause de cette rédemption et lorsqu’ils acceptent pour eux-mêmes ce salut dans la foi, les enfants des hommes qui étaient dès leur naissance des enfants de la mort, deviennent des enfants de Dieu nés de nouveau et ayant la vie éternelle.

Puisque le Royaume de Dieu est un Royaume éternel, tous ceux qui veulent y entrer doivent posséder la vie éternelle. C’est la raison pour laquelle il est indispensable, comme notre Seigneur Lui-même l’a exigé, que chacun naisse de nouveau (Jean 3). La Semence pour cette naissance d’En-haut est la Parole de Dieu. Elle porte en Elle-même le germe de vie divine. C’est sur tous ceux qui reçoivent avec une pleine foi la Parole de Dieu que le Saint-Esprit vient et opère l’engendrement divin. Par l’engendrement naturel nous sommes devenus des créatures terrestres, périssable – des enfants des hommes. Par l’engendrement surnaturel de l’Esprit, nous devenons des enfants de Dieu, “… vous qui êtes régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la vivante et permanente parole de Dieu” (1 Pier. 1.23). A l’instant où nous expérimentons la nouvelle naissance nous devenons des enfants de Dieu et Dieu devient notre Père céleste.

Celui qui croit de cette manière biblique dans le Seigneur comme Sauveur, peut l’expérimenter personnellement. Cette offre incomparable de la grâce de Dieu est valable pour tous les hommes qui l’acceptent, et cela aussi longtemps que dure le jour du salut. Personne ne peut vraiment se représenter combien ce sera terrible pour les hommes ayant refusé le salut, d’entrer dans l’éternité séparés de Dieu. Au plus tard, à l’heure de la mort, tous seront confrontés à cette réalité qu’avec la mort rien n’est terminé, même ceux-là qui croient que la vie ne continue pas après la mort.

Sadržaj 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11