Mission Populaire Libre

Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement" (Hèbreux 13:8)

Langue:

Autres pays




La réalisation du plan de salut divin a déjà commencé lors de la création. Chacun de nous s’est certainement déjà émerveillé de la majesté de la création. Tous ne reconnaissent malheureusement pas logiquement le Créateur, bien que chacun sache qu’un horloger devait se trouver là avant qu’une horloge ne soit construite, qu’un entrepreneur devait exister avant qu’une maison ne soit bâtie, et ainsi de suite. Il est bien connu que, depuis qu’ils eurent réalisé par de grandes découvertes des choses qui semblaient impossibles, les hommes ont mis en doute l’existence de Dieu. Ils ont mis en doute le récit de la création et l’ont déclaré invraisemblable, et cela plus particulièrement depuis que Darwin, en 1859, a publié ses thèses. Dans ces derniers siècles, les philosophes athées ont réussi à rendre crédibles leurs théories contradictoires, et en même temps ils ont fait tomber les hommes dans l’incrédulité. Dieu est méconnu et l’homme loué. On a même mis en avant que tout serait venu de soi-même à l’existence. Celui qui croit de telles choses peut tout aussi bien renier son père et sa mère et prétendre s’être fait lui-même – être le produit de l’évolution.

Qui donc pourrait se représenter que le cosmos, dans son étendue incommensurable, avec ses étoiles innombrables et sa parfaite harmonie, soit venu à l’existence de lui-même, par exemple par une explosion originelle? Jusqu’à présent personne ne s’est présenté qui ait pu améliorer tant soit peu la majesté de la création. Pensons aux innombrables êtres vivants dans les océans, auxquels ont été destinés des conditions de vie idéales, ou bien pensons aux millions d’espèces de bêtes et d’oiseaux vivant sur tous les continents, comme leur mode de vie s’accorde parfaitement avec les conditions climatiques différentes où ils sont placés.

Tel qu’au commencement le Créateur a formé et ordonné toutes choses par Sa Parole Toute-puissante, ainsi demeurent-elles encore aujourd’hui. Depuis la création de la terre il est semé et récolté chaque année, comme l’Eternel Dieu l’a ordonné depuis le début: “Désormais, tant que seront les jours de la terre, les semailles et la moisson et le froid et le chaud, et l’été et l’hiver, et le jour et la nuit, ne cesseront pas” (Gen. 8.22). Ce n’est que là où l’homme agit dans la nature sans réfléchir que surgissent des perturbations et des désordres. Des milliard de personnes sont journellement nourries, et si la nourriture était distribuée équitablement, personne sur la terre ne devrait souffrir de la faim. Non seulement Dieu nourrit journellement un nombre incalculable d’êtres vivants, mais au travers de la nature il nous adresse une puissante prédication sur la vie, la mort, et la résurrection. Chaque printemps s’éveille une vie nouvelle qui va porter de nouveaux fruits. L’été vient ensuite avec sa riche récolte, puis l’automne, et les arbres perdent leurs feuilles et la nature meurt. Puis vient le sommeil de l’hiver, lequel est tout aussi certainement suivi du réveil printanier pour reprendre le même rythme. “Parce que ce qui peut se connaître de Dieu est manifeste parmi eux; car Dieu le leur a manifesté; car depuis la fondation du monde, ce qui se peut voir de lui, savoir et sa puissance éternelle et sa divinité, se discerne par le moyen de l’intelligence, par les choses qui sont faites, de manière à les rendre inexcusables” (Rom. 1.19,20).

De même, la réalité que tout être vivant se reproduit selon son espèce subsiste pour toujours. Aujourd’hui encore, la semence qui est répandue est la même que celle sortie pour la première fois de la terre, lors de la création. Les mêmes arbres croissent toujours et portent les mêmes fruits, et les mêmes sortes d’animaux vivent encore sur la terre. Les hommes, le couronnement de la création, se trouvent être encore exactement les mêmes qu’Adam et Eve en leurs jours. Dieu leur avait donné les capacités créatrices, et cela a été démontré au cours des siècles passés, et plus particulièrement encore dans ces derniers cinquante ans. De la traction animale nous avons passé à l’avion pour arriver à la navette spatiale. L’homme peut accomplir en principe tout ce qu’il veut entreprendre, comme Dieu l’avait dit: “… et maintenant ils ne seront empêchés en rien de ce qu’ils pensent faire” (Gen. 11.6b). Je compris cela tout particulièrement le 9 décembre 1995, lorsque l’astronaute d’Apollo 16, le général hors service Dr. Charles Duke, parla à Berlin de son voyage sur la lune en avril 1972.

Il n’y a qu’une seule chose que l’homme ne peut pas faire: créer la vie. Ceux qui croient à l’évolution et parlent d’une cellule initiale, devraient dans ce cas nous dire qui est celui qui a créé la cellule initiale et a mis la vie en elle? On pourrait aussi poser la question de savoir qui a donné la capacité à tout être vivant de se multiplier? Pourquoi donc les athées ne sèment-ils pas du blé fabriqué artificiellement? C’est parce qu’ils savent très bien qu’il ne germerait pas, n’ayant point de germe de vie en lui. La création majestueuse et toute-puissante devrait en fait donner à tout homme normal qui réfléchit la certitude de l’existence d’un Créateur Tout-puissant. Si les hommes ne s’étaient pas détournés de Lui, ils pourraient croire Sa Parole et discerner le témoignage que la création déploie chaque jour devant nos yeux. Pour tous ceux qui sont dignes de la Vie éternelle, Dieu et Sa Parole demeurent éternellement vrais et dignes de foi.

Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11