Slobonda Narodna Misija

Isukrst juče je i danas onaj isti i u vijek.

Jezik

Druge zemlje




En tant que Créateur, Dieu a un plan pour Sa création; de même, en tant que Rédempteur, Il a un plan pour Ses rachetés. Celui qui croit à l’existence d’un Dieu personnel est également convaincu qu’il n’a rien laissé au hasard. L’Eternel dit: “Je suis Dieu, et il n’y en a point comme moi, déclarant dès le commencement ce qui sera à la fin, et d’ancienneté ce qui n’a pas été fait, disant: Mon conseil s’accomplira, et je ferai tout mon bon plaisir…” (Esa. 46.10). “… car il consomme et abrège l’affaire en justice, parce que le Seigneur fera une affaire abrégée sur la terre” (Rom. 9.28).

Celui qui s’y connaît dans les Ecritures, sait que l’annonce de la venue d’un Rédempteur a été l’espérance du peuple de Dieu tout au long de l’Ancien Testament, depuis le jardin d’Eden (Gen. 3). De même, le retour de Jésus-Christ, le Rédempteur, est l’espérance du peuple de Dieu depuis le commencement du Nouveau Testament – depuis Son ascension. Il leur dit: “… je reviendrai, et je vous prendrai auprès de moi; afin que là ou je suis, vous, vous soyez aussi” (Jean 14.3). Ce plus grand événement de l’histoire du salut se trouve maintenant réellement sur le point de s’accomplir. Selon les nouvelles apparues dans la presse à la fin de 1995, des millions de personnes dans le monde entier attendent cet événement. Il y a aussi des fanatiques religieux, comme le démontre le dernier cas tragique de “L’ordre du temple solaire”, qui causa en octobre 1994 le suicide de 53 personnes, et en décembre 95 de 16 autres. Comme l’a relaté la presse, ils exerçaient leur dévotions cinq fois par jours, portant le capuchon de l’Ordre, et ils célébraient chaque jour la messe. Ce sont des charlatans qui se lèvent toujours à nouveau et qui diffament la foi véritable. Mais il existe aussi des croyants bibliques qui attendent joyeusement le retour de Jésus-Christ et qui mènent une vie tout à fait normale. Ils sont sobres, transparents et véridiques dans tout ce qu’ils font.

Savoir si le retour promis de Jésus-Christ et les événements prédits qui le suivront arriveront avant ou après le tournant du millénaire, cela appartient à Dieu seul. Cependant, les signes des temps, auxquels nous devons prendre garde, nous font reconnaître clairement que le temps s’est avancé. Fixer une date, comme cela a été fait plusieurs fois dans le passé – Dieu soit loué – n’est pas possible et n’est également d’aucune utilité. Ainsi, par exemple, dans les prophéties bibliques, l’année est dotée de 360 jours, contrairement aux 365 selon l’usage courant. Déjà, de fait, il y a une différence considérable de temps. Ce qui demeure, c’est qu’à l’exception de Dieu, personne ne connaît, ni le jour ni l’heure. Cependant, pour notre orientation, des prophéties claires nous ont été données dans les Saintes Ecritures comme indices.

Lors de la première venue de Christ, plus de 100 prophéties de l’Ancien Testament se sont accomplies. Tous les détails important Le concernant, à commencer par Son engendrement surnaturel, Sa naissance à Bethléem, Son ministère, Ses souffrances et Sa mort, jusqu’à Sa résurrection et Son ascension, avaient été prophétisés dans l’Ancien Testament. La même chose se rencontre pour ce qui est du temps de la deuxième venue de Christ. Il est saisissant de lire les passage bibliques correspondants, lesquels sont devenus maintenant tout à fait actuels.

Il y a 2’000 ans que l’apôtre Pierre a vu en Esprit comment, dans les derniers jours précédant le retour de Christ, les gens se moqueraient de Sa venue. Et c’est ce qui se fait maintenant. Les principaux critiqueurs se trouvent parmi les théologiens incrédules, lesquels ne comprennent pas le plan des temps établi par Dieu, pas plus qu’ils ne comprennent la manière dont Dieu a composé les Ecritures. Ils prétendent, par exemple, que les apôtres et Jésus Lui-même se seraient trompés jusqu’au dernier chapitre du Nouveau Testament, quand il dit: “Voici, je viens bientôt!”. Toutefois la Bible a été écrite de telle manière qu’elle soit valable en tout temps. Toute parole écrite peut être prêchée et crue pendant tout le temps de la grâce, jusqu’au moment où l’événement annoncé arrive réellement.

Pierre fait le point sur ce thème et dit: “… sachant tout d’abord ceci, qu’aux derniers jours des moqueurs viendront, marchant dans la moquerie selon leurs propres convoitises et disant: Où est la promesse de sa venue? (2 Pier. 3.34). A cette question il répond lui-même: Le Seigneur ne tarde pas pour ce qui concerne la promesse, comme quelques-uns estiment qu’il y a du retardement: mais il est patient envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse mais que tous viennent à la repentance” (2 Pier. 3.9). Toutefois il reste peu de temps aux moqueurs, leurs rires et leurs blasphèmes vont se changer en hurlements et en grincements de dents. “Ne soyez pas séduits; on ne se moque pas de Dieu: car ce qu’un homme sème, cela aussi il le moissonnera” (Gal. 6.7). Conformément au témoignage des Ecritures, Christ revient bientôt comme Il l’a promis et Il enlèvera les Siens dans la gloire (1 Thess. 4), avant que commence la grande tribulation (1 Thess. 1.10).

Avant que le Seigneur Jésus ne nous ait précédés dans la gloire, Il fit aux Siens la promesse de revenir et de les prendre à Lui (Jean 14). Lors de Son retour, tous les enfants de Dieu qui se sont endormis dans la foi en Christ et qui auront part à la “première résurrection” seront ressuscités, et ceux qui vivent dans la foi en Christ seront transmués, alors tous ensemble ils iront à Sa rencontre pour être pour toujours avec Lui (1 Thess. 4.13-18). Ils Le contempleront et seront transformés à Son image (1 Jean 3). Cela arrivera tout aussi certainement que cet événement a été annoncé à l’avance dans la Parole de Dieu.

Sadržaj 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11