Misiunea Liberă

Isus Hristos este acelaşi ieri, azi şi în veci. Evrei 13:8

Limba:

Alte ţări

Vision 7000 / Ewald Frank

2. Les Propheties Bibliques Ont Le Dernier Mot




Sous nos yeux s’accomplissent actuellement les prophéties faites auparavant dans les Saintes Ecritures, lesquelles étaient destinées au temps dans lequel nous vivons maintenant. A cet accomplissement appartient en premier lieu le retour du peuple d’Israël dans le “pays promis”. Sa dispersion parmi toutes les nations avait déjà été annoncé à l’avance dans Deutéronome 4; et à la fin des temps il devait être à nouveau rassemblé (Esa. 14,1; Jér. 30.3; 31.7-12; Ezé. 36.38). Jésus-Christ a annoncé cela en symbole lorsqu’Il parlait du “figuier” – lequel symbolise Israël (Osée 9.10) – comme un signe tout particulier pour la génération actuelle (Mat. 24.32-41).

En ce qui concerne le cours des temps, en prenant comme exemple Israël, nous voyons d’une manière convaincante la façon divine de compter le temps au travers du concept des “jours prophétiques”. Par la bouche du prophète Osée nous en venons à la connaissance de quelque chose de plus exact: “Venez, retournons à l’Eternel, car lui a déchiré, et il nous guérira; il a frappé, et il bandera nos plaies. Dans deux jours il nous fera vivre (ceci est déjà accompli); au troisième jour, il nous mettra debout et nous vivrons devant sa face (ceci doit encore s’accomplir) (Osée 6.1,2).

Les deux jours prophétiques qui viennent d’être mentionnés se rapportent indubitablement aux deux mille ans qui viennent de s’écouler, pendant lesquels le peuple d’Israël a été dispersé dans le monde entier dès l’an 70. L’Etat d’Israël existe de nouveau depuis 1948 et des Juifs venus de 143 pays différents y sont revenus. C’est une preuve de l’accomplissement des promesses divines. En ce qui concerne le troisième jour, il s’agit du millénaire qui va bientôt commencer lorsqu’Israël aura reconnu Jésus-Christ comme son Messie et qu’il recevra la vie spirituelle produite par l’Esprit. En rapport avec Israël l’apôtre Paul a écrit ce qui suit: “Car si leur réjection est la réconciliation du monde, quelle sera leur réception, sinon la vie d’entre les morts… Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère-ci, afin que vous ne soyez pas sages à vos propres yeux; c’est qu’un endurcissement partiel est arrivé à Israël jusqu’à ce que la plénitude des nations soit entrée; et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu’il est écrit…” (Rom. 11.15,25,26).

Aussi les événements de ces derniers temps en Europe, spécialement le tournant pacifique d’octobre-novembre 89, se trouvent en accord avec l’accomplissement des prophéties bibliques. Devant nos yeux prend forme “l’Europe Unie” telle qu’elle avait été déterminée en 1957 dans le “Traité de Rome”. Les ennemis jurés d’autrefois sont devenus des amis. Les contrastes entre l’Est et l’Ouest ont cessé pour le moment. La ligne de séparation divisant l’Allemagne et le continent européen n’existe plus. Il en résulte une “Maison commune européenne”, dans laquelle tous doivent trouver place, une “Europe Unie”. C’est ainsi que se relève de nouveau devant nos yeux “l’Empire Romain” – le dernier des quatre empires mondiaux que le prophète Daniel vit s’élever sur terre dans l’Ancien Testament (Dan. 2 et 7). Cela correspond à la “puissance de la Bête” de l’Apocalypse sortant de la mer des peuples européens et au sujet de laquelle le monde entier s’émerveille (Apoc. 13). En cela, Il ne s’agit pas seulement de la puissance mondiale politico-économique, mais principalement de la “cavalière” religieuse (Apoc. 17) qui tient en main les rênes et dirige de cette manière les événements. Cette “autorité mondiale” religieuse est respectée et reconnue par toutes les autorités religieuses et politiques. “L’Europe Unie” devient la première puissance mondiale qui donne forme, en particulier, au nouvel “ordre économique mondial”. Il en résulte une union religieuse, politique et économique. La première phase de ce “processus d’unification” se terminera dans peu de temps, et toutes les conditions requises pour les événements futurs, qui sont déjà en cours de route, sont déjà présentes.

L’apôtre Paul, presque 2’000 ans à l’avance, eut une vue du développement actuel à tous les niveaux, et presque 2’000 ans à l’avance il écrivit ce qui devient une réalité sous nos yeux. “Car vous savez vous-mêmes parfaitement que le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit. Quand ils diront: Paix et sûreté, alors une subite destruction viendra sur eux, comme les douleurs sur celle qui est enceinte, et ils n’échapperont point” (1 Thess. 5.2,3).

Depuis que Michael Gorbatchev accéda au pouvoir, en 1985, bien des conférences pour la paix et la sécurité ont eu lieu les unes après les autres. Ce qui entra dans l’histoire sous le titre de “conférences au sommet”, conduisit à la détente entre l’Est et l’Ouest, permit la réunification de l’Allemagne et il en résulta l’indépendance des peuples de l’Est Européen. Les politiciens recherchent maintenant avec encore plus d’ardeur cette “paix” promise et la “sécurité” totale. Ces expressions seront de plus en plus employées en rapport avec les événements du Proche-Orient. Israël sera de plus en plus le “point brûlant” des événements de la politique mondiale, ainsi que Jérusalem, laquelle sera une “pierre pesante” pour tous les peuples environnants, comme le prophète Zacharie l’avait prophétisé (Zach. 12).

Conformément au troisième “Accord d’Oslo”, les pourparlers sur Jérusalem doivent être terminés en 1999. Comme cela est également annoncé dans la Parole prophétique, une paix sera finalement publiée. Malheureusement – même si Israël sacrifie des “terres pour la paix” – seulement une “paix fictive” sera atteinte par beaucoup de compromis, une paix négociée par les politiciens et “bénie” par la plus haute autorité religieuse. Comme il est écrit, c’est précisément à ce moment-là qu’une ruine soudaine surviendra.

Conţinut 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11