Free People's mission

Jesus Christ is the same yesterday, today and forever. Heb.13.8

Language:

Other Countries

Le mariage: problème ancien / Ewald Frank

2. Reçu du Seigneur




Dans l’introduction de sa prédication frère Branham mentionne (p.5, § 25) 10’000 cas dans lesquels quelque chose lui a été révélé et annoncé à l’avance, des choses qui se sont toutes accomplies. Il laissa son Assemblée, qui avait entendu de ses oreilles et vu ces choses de ses propres yeux pendant toutes ces années, confirmer cela par un puissant “Amen!”. Ensuite il montra que les deux pensées doctrinales qui prévalent, lesquelles sont tout à fait opposées l’une à l’autre, sont fausses du point de vue biblique, bien qu’elles soient partout prêchées et crues. Citation: «Si c’est ainsi, nous avons deux écoles de pensée au sujet du mariage et du divorce. L’une dit qu’un homme ne peut être marié qu’une seule fois, à moins que sa femme ne soit morte. C’est une des questions. Mais si vous suivez cette voie-là vous passez par-dessus bord. L’autre dit: ‹Oh, si le mari ou la femme (l’un ou l’autre) a commis adultère, l’autre peut le répudier et se remarier›. Mais dans cette voie aussi vous passez par-dessus bord». (p. 9, § 50).

Quelquefois il est déplaisant de faire mention d’événements tout à fait privés, mais Dieu qui se soucie de notre bien-être d’une manière si paternelle, le fait aussi pour nos relations entre humains, et il a fait écrire pour toujours Ses enseignements, Ses commandements et Ses interdictions. Il est Celui qui sait le mieux de quoi nous sommes formés, ce qui est bon pour nous, et comment la transgression des lois concernant notre corps se répercutent sur notre vie spirituelle. C’est la désobéissance manifestée dans nos actions corporelles, qui finalement causera des dommages à notre âme et nous séparera de notre Dieu. C’est pourquoi, pour un enfant de Dieu, tout ce qui se trouve dans les Ecritures est obligatoire. En donnant la loi, Dieu a placé devant notre choix la vie et la mort, la malédiction et la bénédiction — la vie en suivant Sa Parole dans l’obéissance, la mort en la transgressant par la désobéissance. Notre Sauveur, Lui qui a pris notre place, a été obéissant même jusqu'à la mort de la croix (Phil. 2.8), afin de nous racheter de la désobéissance d’Adam (Rom. 5.19 et autres). Notre Rédempteur dit: mais qui désobéit au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui” (Jean 3.36). Pierre écrit: “Comme des enfants d’obéissance, ne vous conformant pas à vos convoitises d’autrefois…” (1 Pier. 1.14). Il n’existe que «deux paires de souliers»: l’incrédulité et la désobéissance, et la foi et l’obéissance. Quelle paire de souliers portons-nous? Il ne s’agit pas ici de penser aux autres, mais bien de nous laisser interpeller tout à fait personnellement par la Parole de Dieu.

Tous les passages bibliques se rapportant à une chose doivent être mis ensemble. Celui qui prend pour lui-même un seul passage de la Bible, sans considérer les autres, fait violence à la Parole de Dieu. Cette Parole n’est pas là pour donner raison à qui que ce soit et encore moins pour appuyer notre propre interprétation. Nous vivons pour donner raison à Dieu et nous soumettre à chacune de Ses Paroles. Par exemple, celui qui ne discerne pas et ne considère pas quelle est la parole adressée à l’homme, et quelle est celle adressée à la femme n’a pas réellement compris la chose, ou c’est peut-être parce qu’il ne veut pas du tout le savoir correctement. Toutefois, quand Dieu dit “il”, c’est bien à l’homme qu’Il pense, et s’Il dit “elle” il s’agit de la femme. Dieu pense toujours ce qu’Il dit, et Il dit ce qu’Il pense.

Content 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15