Mission Populaire Libre

Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement" (Hèbreux 13:8)

Langue:

Le mariage: problème ancien / Ewald Frank

13. Retour à la Parole — Retour à Dieu




Dans l’Ancien Testament Dieu avait élu un peuple naturel, auquel Il avait promis et donné un pays naturel. Dans le Nouveau Testament Son Royaume n’est pas de ce monde. C’est le Royaume de Dieu; cependant aussi longtemps que nous sommes sur la terre, les ordonnances de Dieu pour la vie terrestre sont également valables pour nous. Maintenant nous ne pouvons plus nous demander les uns aux autres: «Que dis-tu de cela? Comment vois-tu la chose?». Maintenant commence le jugement dans la maison de Dieu par l’administration divine de la justice. C’est pour cela que notre question devrait toujours être: «Comment Dieu voit-Il la chose? Que dit-Il à ce sujet?».

Il s’agit de reconnaître la volonté de Dieu contenue dans la Parole de Dieu pour notre vie personnelle, et la mettre en pratique. C’est là le désir sincère de tout enfant de Dieu. Cette volonté de Dieu, bonne, agréable et parfaite, doit s’étendre dans tous les domaines de notre vie; ce n’est qu’ainsi que Son bon plaisir peut reposer sur nous, et de nouveau c’est également la condition pour notre enlèvement. De même que dans l’Eglise tout doit être amené en conformité à la doctrine par des actions en parfaite harmonie avec la Parole de Dieu, ainsi en doit-il être avec tous les élus, également quant à l’ordre divin dans le mariage, dans la famille, et dans l’Eglise. Il ne doit plus y avoir de gémissements et de murmures des uns envers les autres, car la venue du Seigneur est proche (Jacq. 5.7-11). Tout ce qui ne s’accorde pas avec les Saintes Ecritures — que ce soit en paroles ou en actions — cause de la mauvaise humeur et doit être éliminé.

“Si en effet vous accomplissez la loi royale, selon l’écriture: “Tu aimeras ton prochain comme toi-même”, vous faites bien, mais si vous faites acception de personnes, vous commettez le péché, et vous êtes convaincus par la loi comme transgresseurs. Car quiconque gardera toute la loi et faillira en un seul point, est coupable sur tous. Car celui qui a dit: “Tu ne commettras pas adultère”, a dit aussi: “Tu ne tueras pas”. Or si tu ne commets pas adultère, mais que tu tues, tu es devenu transgresseur de la loi. Ainsi parlez, et ainsi agissez comme devant être jugés par la loi de la liberté; car le jugement est sans miséricorde pour celui qui n’a pas usé de miséricorde. La miséricorde se glorifie vis-à-vis du jugement” (Jacq. 2.8-13).

Beaucoup de croyants attendent la grande action finale de Dieu avec des signes et des miracles, laquelle arrivera certainement dans peu de temps. Cependant, auparavant, tout doit être véritablement rétabli conformément à la Parole dans l’ordre biblique. Ainsi seulement la préparation pour le retour de Christ pourra être atteinte. Avant toute chose la crainte de Dieu doit être ramenée dans Son Eglise; elle est le commencement de toute connaissance divine et de toute sagesse, laquelle met fin à notre folie humaine. C’était, et c’est véritablement encore ainsi que le seul intérêt de Dieu est le fait que nous marchions dans les limites de Sa Parole. Ainsi seulement il peut y avoir une marche avec Dieu.

“Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres, car celui qui aime les autres a accompli la loi. Car ce qui est dit: ‘Tu ne commettras pas adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point’, et tout autre commandement qu’il puisse y avoir, est résumé dans cette parole-ci: ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même’. L’amour ne fait point de mal au prochain; l’amour donc est la somme de la loi” (Rom. 13.8-10).

C’est avec un grand sérieux que frère Branham a parlé dans ses prédications du développement qui aurait lieu dans les temps de la fin, lequel est tombé tout à fait en dehors de l’ordre divin. C’est la raison du pressant appel: Revenez à Dieu! Revenez à la Parole! Revenez à l’enseignement biblique! Dans la prédication sur le mariage que nous venons de mentionner, après avoir indiqué divers exemples, il dit que par un faux enseignement tout a été mis sens dessus dessous et que des hommes aussi bien que des femmes se sont mariés deux ou trois fois. Il appuie alors sur ce fait: «Mais je suis responsable, réalisant que cela a été déposé entre mes mains. Je ne peux pas le retenir, mais je ne sais pas comment le donner. Et je sais que cette bande sera distribuée. Oh, mes frères! Je suis prêt. Le bureau va s’ouvrir. C’est exactement comme avec la semence du serpent. Mais il est absolument prouvé que c’est juste» (p. 38, § 234).

Il avait reçu la commission du Seigneur de dire à ceux qui selon la loi de Dieu s’étaient rendus coupables de divorce et de remariage, que ces frères et soeurs étaient pardonnés parce qu’ils avaient manqué d’enseignement biblique et avaient agi sans connaissance. Mais il poursuit en disant: «… élevez vos enfants dans les exhortations de Dieu. Mais que Dieu ait pitié de vous si vous faites de nouveau cela! Enseignez vos enfants à ne jamais faire une telle chose. Elevez-les dans les exhortations de Dieu» (p. 41, § 264).

Citation: «Et en témoignage de cela il y a ici beaucoup de gens qui ont vu dans la montagne le signe où les anges du Seigneur vinrent dans un tourbillon, le tourbillon de ces sept anges qui arriva lors de la révélation des sept mystères. Et ce fut le même ange qui apparut dans la même direction sur la montagne, le jour où cela fut révélé» (p. 42, § 269).

Pendant tout son ministère il n’est arrivé que trois fois que la nuée surnaturelle soit visible dans le ciel et apparaisse aux hommes; la première fois c’était en juin 1933, lorsqu’il a été envoyé, la seconde fois en février 1963, avant l’ouverture des Sceaux, et la troisième fois en rapport avec “Mariage et Divorce”.

Cela seulement prouve à chacun de ceux qui peuvent discerner justement les choses spirituelles, combien sont importants aux yeux de Dieu les événements en rapport avec cela, et combien nous devons prendre au sérieux les choses révélées par le Seigneur. Il y a des croyants qui sur ce thème préfèrent ne rien entendre du tout. Mais eux-mêmes parlent de cela à chaque occasion. Il doit y avoir là quelque chose qui cloche. C’est précisément parce que Dieu a parlé sur ce thème d’une manière exceptionnelle qu’Il voudrait que tous entendent ce qu’Il a réellement à dire. Ce n’est pas une nouvelle doctrine que frère Branham nous a fait connaître avec cela, il a uniquement répété et complètement éclairé ce que Dieu avait déjà dit et se trouvait écrit dans la Parole. Egalement dans ce cas il convient de dire: “Que celui qui a des oreilles écoute ce que l’Esprit dit aux assemblées”. Et celui qui ne veut pas écouter ce que Dieu a dit au travers de la Parole de Vérité par la bouche d’un véritable prophète, écoutera et répétera ce que les faux prophètes ont semé dans le monde.

Je demande que tous sondent les Saintes Ecritures, qu’ils lisent et relisent sincèrement, honnêtement et ouvertement aussi la prédication dans laquelle frère Branham dut exposer ce qui lui avait été révélé. Il est important, oui, même urgent de le faire, parce que le Seigneur Lui-même en a donné les éclaircissements du haut de la nuée. A la fin de sa prédication sur mariage et divorce l’homme de Dieu pouvait dire avec certitude: «Je vous ai dit la vérité, le AINSI DIT LE SEIGNEUR d’un bout à l’autre» (p. 43, § 274).

Résumé 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15